Les images : CIEUX OUVERTS / Fleuve de vie | France
Les images : CIEUX OUVERTS / Fleuve de vie

Les images : CIEUX OUVERTS / Fleuve de vie

4 August 2016

Ce n’est pas toujours évident de trouver de nouvelles idées pour une pochette d’album – principalement parce que tout ce qui a été créé est partout sur Internet. « Il n’y a rien de nouveau sous le soleil » semble si vrai quand des sites web entiers sont dédiés à rassembler toutes les œuvres d’art du monde.

Il faut donc constamment s’évaluer pendant la phase d’inspiration afin de s’assurer de ne pas plagier l’idée de quelqu’un d’autre ; de trouver de l’inspiration au milieu de toute cette créativité.

LIRE AUSSI : CIEUX OUVERTS / Fleuve de vie

Quand nous avons créé la pochette pour l’album « CIEUX OUVERTS / Fleuve de vie », nous sommes partis d’une idée simple.

Une chose que je remarque avec chaque album Hillsong qui passe est à quel point le concept démarre souvent sous plusieurs angles différents – mais vers la fin du projet, nous passons tout au crible afin de se concentrer sur ce que Dieu veut réellement nous dire pour ce projet. Il nous a fallu quelques mois avant d’atterrir sur « CIEUX OUVERTS / Fleuve de vie ».

Je ne sais pas vous, mais j’aime ce titre. Je pouvais sentir la présence du Saint-Esprit quand j’ai entendu pour la première fois la phrase « Les Cieux ouverts déferlent sur moi ». Créativement, je savais que cette pochette devait démontrer Son Esprit se déferlant vers nous.

Quelques essais préliminaires et quelques échecs à capturer cette idée ont précédé le concept des vagues et de l’océan.

Nous avons commencé en essayant d’utiliser des photos de la côte de Sydney. Toutefois, quand je pensais au Saint-Esprit Se déferlant sur moi, je ne pouvais pas m’empêcher d’imaginer d’immenses vagues plutôt que de simples vagues se brisant contre la côte.

C’est ce qui nous a menés vers Shipstern Bluff en Tasmanie où les vagues se brisent parfois jusqu’à des hauteurs de 10 mètres.

PHOTO 1 PHOTO 2C’était des photos comme celles-ci qui ont capté notre attention.

Cette vague illustre le Saint-Esprit à mes yeux – une vague intenable et incassable qui déferle vers nous. Elle me rappelle le cœur de Jésus pour l’humanité perdue – une vague imparable de grâce, d’amour, de pardon et d’acceptation qui déferle sur ceux qui L’acceptent.

Prendre cette vague en photo n’a pas été simple. Avec l’aide généreuse de notre église Hillsong à Hobart, nous avons pu prendre des images depuis un bateau et depuis la côte.

PHOTO 3

Par moments, ce fut un défi pour les gars sur le bateau de combattre des vagues de 5 mètres et un mal de mer pendant trois heures. Pour ceux qui étaient sur la côte, c’était une randonnée de 8km l’aller-simple avec tout le matos à porter.

PHOTO 4Depuis le bateau

Nous avons pris les photos aériennes à l’aide d’un drone – ceci nous a donné une perspective incroyable des vagues. Cette perspective résume si bien l’image du Ciel qui se précipite vers la Terre.

Je me rappelle avoir pensé – sur un rocher au milieu de nulle part et loin de toute civilisation – à quel point Dieu était le réel artiste derrière cette pochette. Notre équipe a fait un super travail de tout prendre en image, mais en réalité, nous avions simplement pris en photo chaque œuvre d’art (chaque vague) qu’Il avait Lui-même destinée pour ce moment.

Je pense que c’est ça la beauté de cette pochette – aucune retouche humaine, simplement l’art de quelqu’un d’autre repris en photo. Essentiellement, on pourrait dire que nous avons plagié L’Artiste, certainement le plus grand parmi tous les artistes. En tout cas, voilà comment nous aimons y penser. Nous espérons que vous allez apprécier.

PHOTO 5 PHOTO 6 PHOTO 7

L’équipe impliquée sur la couverture : Nathan Cahyadi, Richard Cause, Jamin Tasker, Dodge Pangburn & Renae Bartley