10 conseils pour devenir un meilleur ingénieur du son

12 май 2017

Muchiri Gateri, ou “Mush” pour les intimes, est l’une de ces personnes dans notre équipe créative qui a atteint le statut de “légende”. (Ne vous inquiétez pas, nous n’avons pas de système hiérarchiques avec des échelons à grimper pour atteindre un certain statut… c’est simplement pour dire que Mush est vraiment génial!). Il est conducteur de louange, il compose des chants, il aide à construire et à faire grandir les équipes, il est producteur de musique, c’est un homme drôle, un mari, un père et tellement d’autres choses encore. Mais la plupart du temps, vous pourrez trouver Mush derrière une console de son. Il est l’un de nos ingénieurs du son qui fait partie de l’équipe depuis le plus longtemps et il est particulièrement excellent lorsqu’il s’agit de mixer les retours.

Il gère les retours pour notre campus principal à Hills ainsi que pour la plupart de nos enregistrements d’albums et nos conférences. Il a des années d’expériences et c’est pour cela que nous lui avons demandé de partager quelques astuces qu’il a appris au fil du temps.

___________________

Restez accessible
Construisez des relations avec l’équipe qui est sur la plateforme. Apprenez à travailler selon les tenants et aboutissants de la réunion et prenez en considération les besoins de l’ensemble de l’équipe créative.

Exemple : Si un mix doit sonner autrement que ce que vous êtes en train de faire, soyez ouvert au dialogue et comprenez que votre travail doit mettre en valeur et soutenir ce qui se fait sur la plateforme. Votre mix peut évoluer de ce que vous aviez en tête à la base.

Soyez préparé
Recherchez les informations nécessaires avant la réunion et préparez votre matériel.

Exemple : Familiarisez-vous avec le brief créatif, le planning des répétitions, les conducteurs, l’équipe, etc… Apprenez à traduire ces informations pour en faire des documents techniques comme des listes de patchs, des documents pour préparer les consoles, faire la répartition des micros, …

Développez vos compétences en communication
Apprenez à interpréter les interactions au sein de l’équipe.

Concrètement : Le langage technique est super… lorsque vous parlez à une équipe de techniciens! Votre capacité à tenir des conversations sans jargon technique vous aidera énormément à surmonter les différences entre les gens de l’équipe et à travailler avec des personnes qui n’ont pas la même connaissance technique que vous.

Soyez flexible
Exemple : Lorsque vous construisez votre patch, pensez aux imprévus et ayez un pack in-ears en plus avec une piste qui lui est attribuée, etc. Lorsque la direction d’une réunion change, utilisez votre énergie pour trouver des solutions alternatives au lieu de vouloir essayer de ramener les choses à ce qui était prévu initialement.

Ayez une bonne connaissance du contenu de la réunion (contenu musical et général du service)
Concrètement : Afin de mettre en place des moments musicaux créatifs comme ils sont sensés l’être, il faut suivre ce qui se fait sur la plateforme et apprendre ce contenu. Nous sommes responsables de faire en sorte que tout s’assemble correctement et prenne vie. Connaissez la musique, le genre de la musique et comment cela doit être mixé pour bien sonner. Si le contenu musical est dans un style acoustique/folk, pas la peine d’essayer de le mixer comme pour un concert rock dans un stade.

Connaissez votre matériel
Cela semble assez évident comme remarque, mais nos outils de travail (console, système de in-ears, etc.) peuvent rapidement devenir des obstacles lorsque nous ne sommes pas suffisamment compétents pour les utiliser. Bien connaître la console nous permet de mettre toute notre attention sur la réunion dans son ensemble et pas juste de travailler sur la console.

Impliquez-vous dans la réunion
Soyez pro-actif : Toujours avoir une longueur d’avance sur ce qui se passe aide au flow de la réunion et aide et l’équipe sur la scène.

Exemple : Si l’équipe de louange décide au milieu de la réunion de prendre un chant qui n’était pas prévu à la base, et que tout à coup c’est un autre chanteur qui prend le lead, personne ne devrait avoir à nous le faire remarquer. Nous devrions être suffisamment impliqué dans la réunion pour voir ce changement et ajuster en conséquence ce que nous avons préparé.

Soyez attentif
Restez en contact permanent avec l’équipe sur la plateforme ! Levez les yeux !

Concrètement : C’est simple… Ni le prédicateur, ni l’équipe de louange sur la plateforme ne devraient avoir à vous appeler pour avoir votre attention. Montrez-leur qu’ils ont votre attention. C’est ainsi que vous construirez cette confiance avec le reste de l’équipe.

Soyez honnête concernant vos faiblesses et engagez vous à vous améliorer
Exemple : Après chacune des réunions ou des différents événements, repensez à ce qui s’est bien passé et ce qui n’a pas été. Engagez-vous à faire mieux la prochaine fois en ajustant votre façon de travailler ou en étant mieux préparé. Si c’est nécessaire, allez présenter vos excuses aux personnes qui ont subi de votre erreur (comme par exemple, un problème de communication avec les personnes sur la plateforme).

Restez au courant des nouvelles technologies
Exemple : De nouvelles technologies sortent régulièrement et certaines pourraient certainement vous aider à mieux faire votre travail. Cependant, il faut penser au réel besoin de nos réunions. L’utilisation de nouvelles technologies est au service de ce que nous voulons accomplir dans nos réunions, et pas l’inverse.

Muchiri ‘Mush’ Gateri