4 Conversations qui développent des Leaders

28 February 2018

Si on veut voir un leader se développer, il ne faudra pas hésiter à multiplier les échanges avec lui et lui poser les bonnes questions.
Bien connaître la personne et s’intéresser à elle vous permettra de la comprendre et de l’aider à grandir.

Voici quelques unes des conversations qu’il vous faudra avoir et la façon dont vous pouvez les aborder :

1- La conversation « As-tu pensé à devenir bénévole ? »

Voyez-vous un potentiel chez quelqu’un ? Pensez-vous que quelqu’un a la capacité de jouer un rôle clé dans votre équipe, et un jour devenir un grand leader ?

Tout commence avec la conversation que vous aurez avec cette personne. Soyez intentionnel dans les questions que vous lui posez – posez lui des questions difficiles de façon à élever son niveau de réflexion. Tout le monde a un potentiel en lui mais certaines personnes n’ont juste aucune idée du potentiel qu’elles ont en elles. Parlez-leur avec sincérité et encouragez-les. Touchez le cœur des gens.

Aidez-les à réaliser qu’il y a un besoin et qu’ils ont un rôle à jouer en étant une partie de la solution. Aidez-les à voir les avantages à faire du bénévolat et construire l’église à vos côtés.

2- La conversation « Comment vas-tu ? »

En tant que leader, il est important de vous assurer que les membres de votre équipe sont heureux et en bonne santé.

Il n’y a aucun intérêt à continuellement étendre et rajouter des responsabilités à votre équipe si intérieurement ils s’effondrent.

Assurez-vous de faire votre part en prenant soin de leur longévité. Posez les questions : « Comment vas-tu ? », « As-tu besoin de ralentir la cadence ? » et « As-tu besoin de faire une pause ? ».

3- La conversation « Tu dois passer à l’action »

En réalité, les gens sont les gens. Il est facile pour quelqu’un de vous laisser tomber et c’est pourquoi, en tant que leader, il est important que vous définissiez des attentes claires pour vos équipes. Il est difficile de maintenir des personnes à un niveau qu’elles ne comprennent pas. Il doit y avoir une période d’apprentissage avant la période d’autonomie.

Il est important aussi de se souvenir que parfois, il se passe beaucoup plus dans la vie des gens que ce que vous pouvez imaginer. De ce fait, avant de vous confronter à une personne qui est tout le temps en retard, assurez-vous de découvrir ce qu’il se passe réellement dans sa vie. Si elle est tout le temps en retard, par exemple, y a-t-il un problème dont vous n’êtes pas au courant, ou bien est-ce juste une mauvaise gestion du temps ? Y a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour aider ?

Lorsque vous abordez ces conversations, ayez confiance. Les gens ont besoin de savoir que vous vous souciez d’eux et que cela ne vient pas dans l’intention de les critiquer mais plutôt d’un désir de les aider à grandir.

4- La conversation « au bon endroit, au bon moment »

Les conflits entre personnes sont inévitables. Lorsque cela arrive, assurez-vous rapidement d’aborder les conversations nécessaires. Rapprochez-vous des personnes en conflit, écoutez leurs avis et considérez leurs points de vue. Les gens ont besoin de se sentir valorisés et écoutés.

Si des conflits perdurent et ne trouvent pas de résolution, il faudra peut-être repositionner les personnes dans un autre domaine qui correspond à leurs atouts. Les conflits peuvent arriver parce qu’elles ne sont pas au bon endroit au bon moment. Aidez-les à reconnaître leurs saisons et explorez comment elles peuvent contribuer à construire l’église dans cette saison.

Ce que le bénévolat peut apporter aux gens est incommensurable – cela les aide à grandir dans leur potentiel de leadership et à avancer vers tout ce que Dieu a pour eux. Battez-vous pour les gens et aidez-les à prendre conscience qu’ils sont désirés et appréciés.