Jour 3 : Victoires et défaites | Votre capacité de leadership

3 January 2019

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Tout le monde se sent bien quand on gagne quelque chose. Le fait de gagner va développer la confiance que la main de Dieu est sur vous, et va apporter du momentum dans votre vie. Mais nos victoires seront toujours en équilibre avec nos défaites. Votre capacité ne peut pas se développer qu’au travers de victoires — les défaites sont nécessaires pour développer votre caractère et votre persévérance. Quand vous triomphez des moments de défaite, vous développez votre capacité.

Jacques 1:2-4 nous rappelle : « Lorsque vous passez par toutes sortes d’épreuves ou de tentations, estimez-vous heureux : elles sont pour vous l’occasion d’accéder à la joie parfaite. 3 Vous savez bien que si votre foi est mise à l’épreuve et si elle tient bon, elle développera votre endurance. 4 Mais pour que vous parveniez à une pleine maturité spirituelle, il faut que l’épreuve achève son œuvre sans que votre constance se relâche, que votre patience se manifeste dans toute votre conduite et s’accompagne d’actes parfaits. Ainsi vous serez pleins de force et vous parviendrez au but : vous deviendrez irréprochables, et il ne vous manquera rien. »

PLUS FACILE NE VEUT PAS DIRE MEILLEUR

Il y a tellement de choses dans la vie qui n’auraient jamais lieu sans passage par une défaite. Les défaites provoquent un sentiment de perte, mais quand vous comprenez que Dieu les utilise pour vous faire progresser, votre capacité va se développer. Par exemple, quelqu’un qui travaille pendant des années pour la même entreprise peut se sentir pris de court à cause de restrictions budgétaires. Il y a un sentiment de perte, mais cette perte crée une opportunité qui n’existait pas avant, voire une nécessité, de commencer un projet personnel ou de suivre une passion qui deviendra un succès.

La distance entre la réalité et l’attente s’appelle la déception ; et le degré qui sépare l’attente de la réalité sera le degré de déception auquel vous ferez face. Peut-être auriez-vous aimé être marié ou travailler à votre propre compte ou n’avoir aucune dette… peu importe l’attente, la déception s’ensuit forcément et l’ennemi essayera toujours de l’utiliser contre vous. Seulement, bien souvent notre problème est que nos attentes ne sont pas réalisées de la manière que nous l’imaginions.

Il est important de se rappeler que Dieu voit le début et la fin. Votre déception peut souvent cacher la grâce de Dieu à l’œuvre, le fait qu’Il vous positionne pour recevoir des bénédictions. Cela vous forcera à choisir de faire confiance en Sa bonté envers vous, alors même que vous naviguez au travers des défis.

PRIÈRE :
Père, Tu connais ma vie, du début jusqu’à la fin. Tes plans pour moi sont bons, et me donnent un avenir et une espérance. Je sais que cela n’empêchera pas les défis, la déception et les pertes ; mais je sais que Tu es avec moi et que Tu les utilise pour réaliser Tes plans dans ma vie. Saint-Esprit, enseigne-moi à me reposer sur Ta grâce au travers des victoires et des défaites de ma vie.

LECTURE :
2 Corinthiens 4:17
Jacques 1:2-4